Intervention de madame Patricia LOGE, fille de famille de Résistant membre du secrétariat de l ANACR DRANCY , adhérente de l’ARAC et dirigeante de l UFAC

Monsieur le Député

Monsieur le Sénateur

Madame le Maire et Conseillère départementale

Mesdames et messieurs les représentants de autorités civiles et militaires

Mesdames et messieurs les Elus

Mesdames et messieurs les représentants des associations d’anciens combattants et victimes de guerre

Mesdames et messieurs les porte-drapeaux

Mesdames et messieurs ;chers Amis , chers camarades

 

- Nous commémorons aujourd’hui le 76 ème anniversaire de la libération de notre ville .

-Après les combats meurtriers de la libération de Paris du 19 au 25 aôut ,le Général DE GAULLE avec le Colonel ROL TANGUY étaient à l ARC de Triomphe le jour même ou DRANCY se libérait.

C’était le 26 aôut 1944

 DRANCY comme l’ensemble de notre pays était occupée, quadrillée par les armées nazies depuis plus de quatre années , avec le concours des forces de collaboration , de répression du gouvernement de PETAIN

 Face à l’ennemi, disposant de moyens considérables , face à la répression féroce, meurtrière organisée par la police française et la gestapo ,la résistance s’organisa se renforça avec l’ engagement de plus en plus de personnes de tous les continents

 Nombreux le payèrent de leur vie .notamment la corporation cheminote

Mais Il fallait agir, montrer la possibilité de résister .et préparer l’avenir

Ce que fit la résistance unie en 1943 avec Jean MOULIN dans la diversité de ses composantes Gaullistes, Communistes, Socialistes, syndicalistes , chrétiens .

Ils écrivèrent ensemble le programme du Conseil National de la résistance «  les jours heureux »qui concerne toujours notre vie aujourdhui.

 Ainsi après 4 années de luttes, ce fut l’éffondrement militaire et politique des tenants de la collaboration et de la soumission aux Intérêts de l’ impérialisme allemand et international

c’est un peuple uni, débout , résistant, et une armée française reconstituée avec des soldats venant de partout , républicains Espagnols, des Portuguais, des Italiens , Bulgares ,Grecs, les tirailleurs Sénégalais , les Algériens et Tunisiens , et beaucoup…. beaucoup d’autres avec ou sans uniforme qui ont redonné a la France la possibilité de choisir sa voie en toute indépendance .

En effet à l’ été 1944 devant l’ approche des divisions blindées alliées et françaises toute la région parisienne avec ses résistants et la population avait d’elle-même entamé le rejet de l occupant par des actions violentes, manifestations ,et grèves …

Le 9 juillet 3000 personnes manifestent sur le marché de Drancy et jusqu'à la Mairie .

Le 10 aôut 1944 une grève générale est organisée parla CGT et la CFTC .

Grâce à cette grève des cheminots ,un dernier convoi pour la déportation n est jamais parti .

Les Allemands en difficultés tentèrent en vain de remonter sur PARIS empêché par la 2ème DB commandée par le général ROUVILLOIS

Nerveux les Allemands tuèrent de nombreux civils.

...

Qu’ ils se soient appelés Simon Bronsztein, roger Gibrat, jacques jorissen, albert Liard, roger Brazzini, robert quint, le docteur De coccola, solange di-mascio, odette Niles et bien d’autres beaucoup de ces hommes et ces femmes étaient la France, celle que nous aimons, celle qui refuse la tyrannie et l’ oppression, les divisions , le racisme;

Celle qui s oppose au recul social à la destruction des idéaux du Conseil National de la Résistance

Celle qui sait rester fidèle à ses valeurs intemporelles de liberté , d’ égalité, de fraternité, celle qui accueille solidairement tous ceux et celles qui souffrent attendent une solidarité, et dont les parents étaient hier à nos cotés.

Résister s’écrit toujours au présent dira la résistante Lucie AUBRAC. Evoquer le passé, c’est rendre hommage à tous ceux et toutes celles qui ont combattus et souvent au péril de leur vie. Ce n’est pas seulement un devoir mais plutôt une exigence.

Pour comprendre ce qui s’est passé et se passe encore pour éclairer l’ avenir … Car l histoire bégaie très souvent, ne pas oublier, agir, n’est ce pas une condition d’écrire un avenir heureux.

Les associations locales d’anciens combattants, victimes de guerre, défendent les droits conquis, transmettent la mémoire, portent également les valeurs de paix, de citoyenneté et de respect de l’autre.

Nous combattons les discours sécuritaires, racistes, xénophobes tentant de nous convaincre que notre ami, notre voisin serait le responsable de tous nos maux ...

Nous condamnons les actes odieux, la profanation commise a Oradour-sur-Glane dernièrement ou sur des stèles du Général DE GAULLE.

Les négationnistes du nazisme, des crimes odieux perpétrés et des génocides associés doivent être identifies et jugés. 

Le ciel s’obscurcit, les désordres de toutes sortes, les crises sanitaires, financières et environnementales se succèdent, les dégradations climatiques forcent des centaines de millions de personnes à chercher la survie, la France est engagée dans de multiples conflits, des interventions et des guerres.

Ces désordres organisés ont des conséquences dramatiques pour les peuples et leur niveau de vie. Ils favorisent la montée des populismes et de l’extrême droite en France, dans de nombreux pays en Europe et sur la planète.

La vigilance s'impose, le refus doit s’exprimer. Les peuples doivent se parler et agir pour que leurs besoins sociaux, démocratiques, de souveraineté et de coopérations soient respectés, pris en compte.

C’est la condition pour que les peuples vivent en Paix. A Drancy, les associations rassemblées ce jour, en coopération avec la municipalité, les services, la communauté scolaire et les familles dont les enfants travaillons a cet objectif de promouvoir la Paix.

Tout au long de l'année 2020 de multiples et grandes initiatives seront organisées avec vous, les familles et enfants. C’est le message que je voulais vous faire partager en ce jour d’hommage. 

Je vous remercie de votre attention.